« La COP25 doit apporter des réponses aux préjudices subis par les pays africains »

Pour le porte-parole Seyni Nafo, les outils d’assurance ne sont pas adaptés pour faire face aux sécheresses et inondations qui se multiplient sur le continent.